La droite française s’opposera à un second mandat de von der Leyen

Paris – Les eurodéputés français issus du parti Les Républicains (droite) qui seraient élus en juin s’opposeront à un second mandat d’Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, même si elle sera très probablement la candidate de leur famille politique, le PPE, a indiqué mardi leur tête de liste.

« Nous ne la soutiendrons pas dans l’élection qui vient avec les Républicains, parce que nous considérons que le bilan n’est pas à la hauteur de ce que l’Europe attend aujourd’hui », a déclaré François-Xavier Bellamy sur France Inter.

Mme von der Leyen, qui a déclaré lundi sa candidature, devrait être désignée début mars comme la candidate du Parti populaire européen (PPE).

Mais, avec 8 eurodéputés sortants contre 29 à la CDU allemande, les Républicains pèsent peu au sein du PPE. Et ce poids ne devrait guère être renforcé à l’issue du scrutin, si on en croit les sondages qui les créditent d’environ 8%. (20 février 2024)

Nucléaire : la France et la Bulgarie signent un accord

Paris – La France et la Bulgarie ont signé mercredi un accord dans le domaine de l’énergie nucléaire permettant la participation de leurs entreprises industrielles à l’entretien des centrales existantes et aux nouveaux projets.

Le ministre bulgare de l’Energie Rumen Radev (à gauche) et le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire posent pour les photographes pendant leur rencontre à Paris, le 21 février 2024.(Photo by Bertrand GUAY / AFP)

« Nous voulons étendre la coopération dans le champ nucléaire, notamment dans les chaînes d’approvisionnement, les compétences et peut-être la construction de nouvelles centrales nucléaires », a déclaré le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire lors de la signature de l’accord à Bercy.

Pour le ministre bulgare de l’Energie Rumen Radev, cette coopération bilatérale pourrait aider « à une compréhension commune de notre futur, de notre sécurité, de notre compétitivité. »

Le ministre français a annoncé qu’il souhaitait, avec l’alliance européenne pour le nucléaire poussée par la France, proposer à Bruxelles la constitution d’un programme européen IPCEI (projets importants d’intérêt européen commun) pour le nucléaire.

Ces IPCEI, comme il en existe dans l’hydrogène et les batteries, permettent l’octroi de subventions publiques à des entreprises liées à des technologies de rupture. (21 février 2024)

Gaz : toujours beaucoup de GNL russe importé, selon un rapport

Paris – La consommation européenne de gaz est tombée en 2023 à son plus bas niveau depuis dix ans, mais le continent reste fortement importateur de gaz naturel liquéfié (GNL) russe, selon une étude du groupe de réflexion international IEEFA (Institute for Energy Economics and Financial Analysis) publiée mercredi.

« La consommation de gaz en Europe (UE + Royaume-Uni, Norvège et Turquie) est tombée en 2023 à son plus bas niveau en dix ans, alors que les pays intensifient leurs mesures d’efficacité énergétique et le déploiement des énergies renouvelables », indique l’IEEFA dans ce rapport.

En provenance de Russie, les livraisons de GNL à l’Europe ont augmenté de 11% entre 2021 et 2023. Elles ont doublé vers l’Espagne, triplé vers la Belgique. La France, en dépit d’un recul de 35% de ses importations de GNL russe sur l’année écoulée, est restée le deuxième importateur de GNL russe sur le Vieux continent. (21 février 2024)

En janvier, la part de marché des voitures électriques chute en Europe

Paris – La part de marché des voitures électriques est revenue à moins de 11% du marché européen au mois de janvier, après avoir atteint 18,5% en décembre 2023, selon les chiffres publiés mardi par l’Association des constructeurs européens.

92.741 voitures électriques se sont vendues en janvier dans l’Union européenne, ce qui représente tout de même une augmentation de 28,9% sur un an. Cela équivaut à une part de marché de 10,9% en janvier, contre 9,5% il y a un an.

Les ventes de voitures électriques ont été fortement touchées par la suppression brutale en Allemagne du bonus environnemental pour les particuliers, qui soutenait les achats de ces véhicules encore bien plus chers que leurs équivalents thermiques.

« Ce n’était pas une bonne décision, les prises de commandes se sont arrêtées très soudainement », a souligné chez Stellantis le directeur commercial pour l’Europe, Uwe Hochgeschurtz. (20 février 2024)

Etat de droit : Varsovie donne des gages à l’UE pour tourner la page

Bruxelles – Le gouvernement polonais a présenté mardi à Bruxelles un plan d’action pour mettre un terme à une procédure européenne lancée contre Varsovie en réaction aux réformes controversées du système judiciaire du précédent pouvoir nationaliste.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour restaurer l’Etat de droit », a déclaré le ministre polonais de la Justice, Adam Bodnar, après avoir exposé cette feuille de route aux ministres des Affaires européennes de l’UE réunis à Bruxelles, ainsi qu’à la Commission européenne.

Les réformes judiciaires entreprises à partir de 2017 par les conservateurs nationalistes du parti Droit et Justice (PiS), accusées d’avoir sapé l’indépendance des juges, avaient poussé Bruxelles à bloquer plusieurs dizaines de milliards d’euros de fonds européens destinés à la Pologne.

Les réactions des autres ministres européens lors de la réunion de mardi ont été « très positives », s’est félicité le commissaire à la Justice Didier Reynders. (20 février 2024)

Cette compilation est une sélection éditoriale basée sur la couverture Europe de l’AFP. La responsabilité éditoriale de cette publication incombe à l’AFP. Elle est publiée le lundi et le jeudi.