« En direct : Emmanuel Macron ordonne aux soldats ukrainiens de déposer les armes contre la Russie« , voici la description qui accompagne une vidéo de plus de 19 minutes publiée le 1er janvier 2023 par la page Monde Actu. Cette publication enregistre plus de 800 partages et 1.300 commentaires. Dans les commentaires, les internautes, pro et anti Russie, semblent prendre au sérieux cette annonce et s’écharpent sur les implications d’un tel revirement. Pour les uns, le président Macron fait preuve de sagesse en appelant les soldats ukrainiens à déposer les armes. D’autres assurent au contraire que la France se montre malhonnête et continuera de livrer des armes à l’Ukraine, avec le risque de prolonger le conflit.

Capture d’écran Facebook effectuée le 03/01/2023

Au-delà du débat houleux suscité par par cette publication, il est important de noter que son contenu n’a strictement rien de conforme à la légende qui l’accompagne. La vidéo est en réalité un extrait d’une retransmission en direct de la chaîne française BFMTV le soir du 31 décembre 2022. Il ne s’agit pas d’un appel du président Emmanuel Macron aux soldats ukrainiens mais plutôt de ses vœux aux Français à l’occasion de la Saint-Sylvestre.

Un discours de près de 20 minutes durant lequel le président français a porté un message optimiste et de « confiance et d’unité » à ses compatriotes, afin de ne pas « céder à l’esprit de division » dans une année 2023 qui s’annonce incertaine sur le plan économique, social et géopolitique. Dans son adresse, Emmanuel Macron a évoqué plusieurs sujets franco-français comme le chômage et la réforme des retraites mais aussi les défis internationaux du moment. Il est notamment revenu la guerre en Ukraine, non pas pour « ordonner » aux soldats ukrainiens de déposer les armes mais au contraire pour réaffirmer le soutien de la France à l’Ukraine.

Le président français a ainsi promis de continuer à aider l’Ukraine « sans faillir« , « jusqu’à la victoire » de « nos amis ukrainiens« . « Nous vous respectons et vous admirons« , a-t-il ajouté avant de souligner que « nous serons ensemble pour bâtir une paix juste et durable« . « Comptez sur la France et comptez sur l’Europe« , a-t-il lancé. Des propos qui ne cadrent pas du tout avec un quelconque appel à « déposer les armes » comme le prétend la publication virale.

La page Monde Actu, qui diffuse constamment des vidéos et autres contenus favorables à la Russie, utilise un stratagème de désinformation basé sur des descriptions fallacieuses, de plus en plus courant sur les réseaux sociaux. Une pratique qui consiste souvent à utiliser de longues vidéos de chaînes d’information françaises – qui sont elles bien authentiques – et les mettre en ligne avec un titre faux, qui ne correspond en rien au contenu de la vidéo.

Par exemple, le 2 janvier, la page World Buzz a partagé des images de la chaîne LCI retransmettant en direct une visio-conférence de Vladimir Poutine avec une légende qui laisse entendre que la victoire militaire de la Russie est imminente : « Mes troupes ont envahit l’Ukraine : Poutine demande à ZELENSKY de sortir de sa cachette« . Durant son intervention, le patron du Kremlin n’a pourtant pas prononcé le nom du président ukrainien.

Une famille passe devant un immeuble détruit à Lyman, dans la région de Donetsk, le 4 janvier 2023, en Ukraine
( AFP / DIMITAR DILKOFF)

L’Ukraine, qui continue de recevoir de l’aide de ses partenaires internationaux, a passé le réveillon sous une pluie de missiles. Après une série de revers militaires sur le terrain et d’attaques ukrainiennes ayant visé le territoire russe et la Crimée annexée, Moscou a en effet opté depuis octobre pour une tactique de bombardement des infrastructures du pays.

Des dizaines de frappes russes ont été signalées la nuit du Nouvel An et dimanche dans plusieurs localités ukrainiennes, qui ont fait au moins cinq morts et des dizaines de blessés. Des attaques qui ne sont pas restées sans suite. La même nuit, Kiev a confirmé des tirs de missiles visant des soldats russes dans l’est du pays, à Makeïevka. Ces frappes particulièrement dévastatrices de l’armée ukrainienne ont fait 89 morts, selon Moscou. Il s’agit du plus lourd bilan en une seule attaque admis par les Russes depuis le début de l’offensive en février 2022.

Suy Kahofi

Tous ses articles

AFP Côte d’Ivoire

Tous ses articles

Conflit ukrainien-russe

Facebook Twitter Email

Vous avez un doute sur l’authenticité d’une info, d’une citation ou d’une image ?

Contactez-nous sur WhatsApp ! WhatsApp

Suivez-nous

Factuel

Copyright © AFP 2017-2023. Tous droits réservés. Les visiteurs peuvent accéder à ce site, le consulter et utiliser les fonctionnalités de partage proposées pour un usage personnel. Sous cette seule réserve, toute reproduction, communication au public, distribution de tout ou partie du contenu de ce site, par quelque moyen et à quelque fin que ce soit, sans licence spécifique signée avec l’AFP, est interdite. Les éléments analysés dans le cadre de chaque factuel sont présentés ou font l’objet de liens dans la mesure nécessaire à la bonne compréhension de la vérification de l’information concernée. L’AFP ne détient pas de licence les concernant et décline toute responsabilité à leur égard. AFP et son logo sont des marques déposées.