Le nombre d’entrées irrégulières dans l’UE en 2022 au plus haut depuis 2016

Varsovie – Le nombre d’entrées irrégulières dans l’Union européenne a augmenté en 2022 de 64% par rapport à l’année précédente, atteignant le niveau le plus élevé depuis 2016, a annoncé vendredi l’Agence européenne de surveillance des frontières, Frontex.

Selon l’agence, sur la route des Balkans occidentaux 330.000 entrées irrégulières ont été enregistrées en 2022, dont 145.600, soit 45% du total et une hausse de de 136% par rapport à l’année précédente.

Le nombre de ressortissants syriens concernés a pratiquement doublé à 94.000.

« Il s’agit de la deuxième année consécutive avec une forte augmentation du nombre d’entrées irrégulières », a déclaré Frontex dans un communiqué, ajoutant que les Syriens, les Afghans et les Tunisiens représentaient ensemble 47% des entrées irrégulières en 2022.

La route de la Méditerranée centrale, deuxième la plus empruntée, a vu le nombre de passages dépasser 100.000, soit une hausse de plus de 50%. (13 janvier 2023)

Subventions américaines : propositions de la France pour éviter une « désindustrialisation » de l’UE

Bruxelles – Objectifs de production « made in Europe » dans les secteurs sensibles pour 2030 et financements conséquents pour y parvenir : la France a soumis à ses partenaires de l’UE ses propositions pour répondre au plan de subventions de Washington pour le climat et la santé, dans une note consultée vendredi par l’AFP.

Le 15 décembre, les dirigeants de l’UE s’étaient engagés à répondre à l' »Inflation Reduction Act », un vaste plan américain de 430 milliards de dollars d’investissements.

Pour contrer le risque de voir des entreprises délaisser l’Europe au profit des Etats-Unis, la Commission européenne doit préparer cette réponse pour le sommet des 9 et 10 février à Bruxelles.

La note du gouvernement français propose une stratégie « made in Europe » en se donnant des objectifs pour réduire ses dépendances dans six secteurs « sensibles » (énergie, matières premières critiques, semi-conducteurs, santé, numérique, agroalimentaire) et des cibles de production pour 2030. (13 janvier 2023)

Réunion des commissaires européens avec le gouvernement ukrainien à Kiev le 2 février

Bruxelles – Plus de la moitié des membres de la Commission européenne doivent se rendre le 2 février à Kiev pour une réunion avec le gouvernement ukrainien, à la veille d’un sommet UE-Ukraine, a indiqué jeudi une porte-parole de l’exécutif européen.

Le sommet UE-Ukraine, réunissant le président ukrainien Volodymyr Zelensky et les présidents du Conseil européen Charles Michel et de la Commission Ursula von der Leyen, est prévu le 3 février. La présidence ukrainienne a annoncé qu’il se tiendrait à Kiev, mais Bruxelles n’a pas encore confirmé le lieu.

La porte-parole de la Commission européenne Dana Spinant, sans se prononcer sur le lieu du sommet, a déclaré à l’AFP qu’à la veille de ce rendez-vous, « autour de 15 commissaires » -sur 27- se rendraient à Kiev pour une réunion avec les membres du gouvernement ukrainien, confirmant une information du média Politico. (12 janvier 2023)

Les députés polonais votent une loi pour débloquer le fonds de relance européen

Varsovie – La chambre basse du Parlement polonais a voté vendredi un projet de loi qui, selon les conservateurs au pouvoir, pourrait ouvrir la voie au déblocage par l’UE du fonds de relance européen de 35 milliards d’euros.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki arrive à une table ronde tenue lors du sommet du Conseil européen à Bruxelles,
le 15 décembre 2022. (Photo / Ludovic MARIN / AFP)

Le texte réforme notamment la chambre disciplinaire de la Cour suprême, une des principales conditions posées par l’Union européenne pour assurer l’indépendance des juges vis-à-vis du pouvoir politique.

« La loi sur la Cour Suprême est un compromis difficile », a déclaré à la presse le Premier ministre Mateusz Morawiecki, après le vote. 

« Il faut mettre fin au conflit à l’Ouest, le véritable ennemi est à l’Est », a-t-il ajouté, faisant allusion à l’invasion russe de l’Ukraine.

Selon le projet de loi, qui doit encore être adopté par le Sénat et promulgué par le président, les questions disciplinaires concernant les juges seront désormais transférées de la Cour suprême vers la Cour suprême administrative. (13 janvier 2023)

La Hongrie dénonce le blocage des subventions européennes pour ses universités

Budapest – La Hongrie a dénoncé jeudi la décision « intolérable » de Bruxelles qui privera en 2024 ses universités jugées trop dépendantes du pouvoir de fonds pour le programme d’échange Erasmus et la recherche, tout en se disant prête à des changements.

« Ce que fait la Commission européenne est inacceptable et intolérable, d’autant plus que nous avons adopté d’un commun accord les règles nécessaires concernant les conflits d’intérêts », a déclaré à la presse Gergely Gulyas, le directeur de cabinet du Premier ministre nationaliste Viktor Orban.

« Nous aurions été disposés à adopter une réglementation plus stricte encore », a-t-il expliqué. 

Il espère une solution d’ici à la mi-mars, la Hongrie étant disposée à faire passer une nouvelle loi, faute de quoi Budapest pourrait saisir la justice européenne.

En attendant, le gouvernement financera la participation de ses étudiants au programme Erasmus, un investissement de 12,5 millions d’euros. (12 janvier 2023)

Cette compilation est une sélection éditoriale basée sur la couverture Europe de l’AFP. La responsabilité éditoriale de cette publication incombe à l’AFP. Elle est publiée le lundi et le jeudi.