Salvini reçoit ses alliés européens à Florence, Wilders et Le Pen absents

Florence (Toscane, Italie) – Le vice-Premier ministre italien Matteo Salvini, chef de la Ligue antimigrants, a rassemblé dimanche à Florence ses alliés européens d’extrême droite, en l’absence remarquée de Geert Wilders, vainqueur des législatives aux Pays-Bas, et de la cheffe de file du Rassemblement national français Marine Le Pen.

Ce show baptisé « Libérez l’Europe ! Emplois, Sécurité, Bon sens », était destiné à mettre en ordre de bataille les élus du groupe Identité et Démocratie (ID) au Parlement européen, dont font notamment partie la Ligue, le Rassemblement national (RN) et le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD), en vue des élections au Parlement européen en juin.

L’AfD a dépêché son co-président Tino Chrupalla, tandis que Mme Le Pen et M. Wilders ont assuré un service minimum en envoyant un message vidéo.

Mme Le Pen y a lancé une diatribe contre Ursula von der Leyen, accusée de « réduire l’Europe à un marché » et qui à la tête de la Commission « agit contre nos peuples et nos libertés ». (3 décembre 2023)

Macron se rendra en mars au Brésil, l’accord UE-Mercosur en toile de fond

Dubaï – Le président français Emmanuel Macron se rendra fin mars au Brésil à la rencontre du président Lula, avec qu’il a « un très grand alignement de vues », a-t-il annoncé samedi à Dubaï, en indiquant que serait abordée la question de l’accord commercial UE-Mercosur.

Le président français Emmanuel Macron accueille son homologue brésidlien Luiz Inacio Lula da Silva pour un entretien bilatéral en marge de la conférence sur le climat COP28 à Dubaï, le 2 décembre 2023. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)

Selon la présidence brésilienne, cette visite aura lieu le 27 mars.

L’accord commercial entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), a été conclu en 2019 après vingt ans de négociations complexes, mais n’a jamais été ratifié en raison notamment des préoccupations européennes sur les politiques environnementales, en particulier du Brésil.

C’est un accord « mal rapiécé », « de démantèlement de tarifs à l’ancienne », a estimé le président français qui a notamment plaidé pour qu’il « rémunère le Brésil sur sa politique forestière ». « La communauté internationale et l’Union européenne doivent vous aider et donc vous donner des crédits carbones pour ne pas déforester parce que vous avez un trésor forestier au Brésil » avec l’Amazonie, a-t-il insisté. (2 décembre 2023)

Le gouvernement français accusé de « violer » l’Etat de droit après une expulsion vers l’Ouzbékistan

Paris – Plusieurs associations de défense des droits des étrangers ont accusé vendredi le gouvernement français d' »une atteinte flagrante et frontale à l’Etat de droit » après l’expulsion d’un Ouzbek soupçonné de radicalisation islamiste, en dépit d’une décision de la justice européenne.

« Cette expulsion est dramatique puisqu’elle vient, frontalement, violer la Convention européenne des droits de l’homme », écrivent Amnesty international, le syndicat de la magistrature et l’association avocats pour la défense des droits des étrangers dans un communiqué.

Cet homme de 39 ans a été renvoyé en Ouzbékistan le 14 novembre, a indiqué le ministre de l’Intérieur sur X.

Selon les associations et son avocate Me Lucie Simon, qui « conteste totalement » les accusations de radicalisation, il faisait l’objet depuis mars d’une mesure provisoire prononcée par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour empêcher son expulsion, « sa vie étant en danger dans son pays ».

Les services de renseignement français considéraient cet homme comme « radicalisé » et « très dangereux », selon le ministère de l’Intérieur. (1er décembre 2023)

Les routiers slovaques entament le blocage d’un poste frontière avec l’Ukraine

Bratislava – Les routiers slovaques ont entamé vendredi le blocage de l’un des postes frontières avec l’Ukraine pour protester contre la concurrence de leurs homologues ukrainiens, rejoignant un mouvement similaire des transporteurs polonais. 

L’association des transporteurs routiers slovaques (UNAS) a débuté un blocage au passage de Vysne Nemecke, ne laissant passer que quatre camions par heure.

« Nous allons rester ici tant que des mesures ne sont pas prises pour limiter la concurrence des transporteurs ukrainiens », a déclaré à l’AFP Ratislav Curma, le président de l’UNAS.

« Nous voulons soutenir nos collègues polonais », a ajouté M. Curma.

Les transporteurs polonais demandent la restauration d’un système de permis pour les camions ukrainiens. Ce système avait été abandonné par l’Union européenne et ses Etats membres au lendemain de l’invasion russe de l’Ukraine l’année dernière.

Kiev et Varsovie doivent ouvrir lundi une voie supplémentaire pour les camions vides venant d’Ukraine et allant en Pologne, ont annoncé dimanche les autorités ukrainiennes, qui espèrent que cette décision aidera à débloquer la frontière, paralysée par un mouvement de protestation de routiers polonais. (3 décembre 2023)

Piratage : l’UE approuve des règles pour sécuriser les objets connectés

Bruxelles – Le Parlement européen et les États membres de l’UE ont approuvé de nouvelles règles qui contraindront les fabricants de produits connectés, comme les réfrigérateurs « intelligents » ou les assistants virtuels, à mieux les protéger contre les risques de piratage, ont-ils annoncé vendredi.

Ordinateurs, téléphones, appareils ménagers, voitures, jouets… Des centaines de millions de produits connectés de la vie quotidienne représentent des points d’entrée potentiels pour une attaque informatique, mais la plupart d’entre eux n’étaient jusqu’ici soumis à aucune obligation de cybersécurité.

Ces produits et logiciels ne pourront désormais être commercialisés que s’ils respectent certaines normes de sécurité en matière de conception et de fabrication. Sont concernés « tous les produits connectés directement ou indirectement à un autre objet ou réseau ».

La législation européenne introduit aussi une obligation de transparence sur d’éventuelles failles détectées. Les entreprises devront les documenter et rendre compte de la façon dont elles sont traitées. (1er décembre 2023)

Cette compilation est une sélection éditoriale basée sur la couverture Europe de l’AFP. La responsabilité éditoriale de cette publication incombe à l’AFP. Elle est publiée le lundi et le jeudi.